Instants poétiques

Textes de Nathalie Boutiau

 

Quelque chose se produit parfois qu’on ne sait nommer.

Quelque chose plein de grâce et de chaos.

C’est comme un visage dessiné à la craie sur un sol où passent beaucoup de gens. 

On l’observe, on l’admire et le lendemain, il n’y a plus rien.

Extrait de 'La Porte du silence' de Nathalie Boutiau

 

 

A travers cette exposition, Nathalie Boutiau nous livre une vision pleine de sensibilité sur la vie et ses instants éphémères. L'humain est au cœur de sa démarche. Tel un peintre impressionniste, elle a su magnifier la beauté, la grâce mais aussi la dureté de petits moments de l'existence en les capturant dans sa plume. 

L'impermanence des choses, sujet inépuisable à la portée de tous ceux qui aiment regarder la vie qui passe comme on observe les nuages. Nathalie Boutiau nous offre son témoignage pour nous inviter à notre tour à la réflexion, à la contemplation et à la rêverie. Peut-être tout simplement nous saisit-elle par le cœur pour nous inciter à ralentir et à goûter aux plaisirs minuscules du quotidien.

Pour toucher des yeux des instants qu'on ne voyait pas. 

                                 

L'intégralité de ses textes figure dans plusieurs ouvrages édités dont nous vous communiquons la bibliographie en fin d'exposition. En attendant de vous les procurer, nous vous invitons à découvrir un extrait de son travail ici.



 

 

Le temps se remplit d’instants rares et précieux. Mais qui passent.

C’est comme un poème inachevé, la sculpture d’un feuillage sans nom inscrit en dessous et qui colore les saisons. Seule cette image nous appelle encore par notre prénom d’enfance.

Extrait de 'Ainsi court le chemin'

 


 

 

Je laisse la lumière écrire la suite de ce poème.

 

Il n’y a pas de manière plus juste pour dire la beauté.

 

Elle seule éclaire le monde de sa nécessaire transparence.

 

Aussi voit-on avec discrétion ce qui demande à être contemplé,

 

Sans le spectaculaire qui nous encombre.

 

Extrait de 'Ainsi court le chemin'

 



 

Les personnes âgées, comme les nourrissons, sont des petits maîtres à penser, un peu sages, un peu fous.              Leur monde est celui du rêve et ils s’étonnent de tout. Chaque chose leur apparaît nouvelle.                                          Ils vivent en dehors du temps comme si celui-ci ne comptait pas encore pour les uns ou plus du tout pour les autres.

Extrait de 'Ainsi court le chemin'

 

 


Illustration et haïkus réalisés en collaboration avec les Résidents du Mistral:

Amory Guibert, Christophe Van Limbergen et Raphaël Laermans


LE MOT DE L'ARTISTE

On reconnaît très bien la poésie quand elle part en voyage. Elle prend avec elle, dans son bagage, un peu de vent, le bleu du ciel, sa collection de nuages et la lumière qui écrit une suite à notre histoire.

Rêver, c’est déjà partir en voyage. Comme écrire.

Écrire, c’est être pris dans un évènement minuscule qui durerait une vie entière, comme le serait une goutte prise dans la rosée du matin, à une nuance près c’est qu’il y aurait ici une notion d’engagement et de liberté et cette intime présence du presque rien qui nous éblouit déjà.

On dit que ma langue est vivante et qu’elle alterne prose et poésie. Oui, sans doute. Ce qui est certain c’est que je m’interroge sur le sens de la vie, sa fragilité, son intensité.

Enseignante, correspondante de presse (au journal L’avenir) pour l’art et la culture, j’aime pousser notre devoir de réflexion ou d’interrogation sur des sujets qui touchent à l’humain.

 

« Il est vrai que Nathalie Boutiau a le don des images justes, des métamorphoses qui vous font pénétrer au cœur des êtres et des choses… »   Joseph Bodson, Président de l'AREAW

 

 

BIBLIOGRAPHIE

  

L’enfant de lumière, Poésie, Liège, Dricot, 2008.

N’oublie pas d’aimer, Roman, Courtomer, ABM, 2011.

Un ange est passé, Nouvelle, Liège, Dricot, 2013.

Le silence de Jimmy, Roman, Liège, Dricot, 2014.

Textes poétiques édités dans la revue L’Arbre à Paroles, Amay, Maison de la Poésie, 2006 et 2010.

L’absolue nécessité de l’instant, Poésie, Arquenne, Mémogrames, 2017.

Tout le monde sait, Roman, Louvain-la-Neuve, Académia/L’Harmattan, 2019.

Ainsi court le chemin, Récit, Louvain-la-Neuve, Académia/L’Harmattan, 2020, sélectionné par le Théâtre Transversal pour les rencontres de la Sabam.

La porte du silence, Récit, Louvain-la-Neuve, Académia/L’Harmattan, 2021

 

 

Notre centre culturel est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la Communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.   Article 27 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme